les suites

Résumé
Clarisse a perdu son père, mort de la C difficile. La rivalité entre Irène et les enfants de Maurice est apparue à l’hôpital. À l’occasion de ce décès, Clarisse se rend compte de l’importance, pour elle, de ce lien avec le défunt, de qui elle s’est un peu distancée au fil des ans.

Épisode

« Je vais me reprendre avec mes hommes », songe-t-elle.

Elle recherche David, son personnage. Elle le trouve : il est échevelé, les mains pleines de partitions. Elle pensait avoir un meilleur contrôle sur la vie de cet homme, mais elle s’aperçoit qu’elle ne contrôle rien. Sur sa propre lancée, le chansonnier s’affaire avec son groupe. Il lui explique :
« nous travaillons sans relâche, mais le CD ne peut être prêt en un mois! »

De plus, David, guéri, devra bientôt reprendre son emploi de modèle, et alors la musique… à temps partiel!

Le projet de Clarisse se bute au rythme de l’écriture musicale. Elle croyait que la difficulté d’écrire ne s’appliquait qu’aux écrivains! Elle est étonnée, elle apprend!

Ce n’est pas le rebondissement qu’elle avait imaginé. Comment rendre ses textes captivants avec si peu d’intrigue? Elle devra inventer autre chose.

Sur ces entrefaites, une querelle éclate entre les musiciens. Deux partent en claquant la porte. David se dit qu’il les remplacera, mais le temps lui est compté…pour lui non plus, les suites de son Souffle ne se déroulent pas comme prévu.

Tout à son rêve, Clarisse a oublié la réalité. Cette fois, c’est la lecture du testament! Avec la complicité du notaire, qui ignore tout de la dynamique familiale, Irène se glisse dans la rencontre. Maurice, que la maladie a atteint en pleine activité, laisse des documents qui datent!
Il lègue tout à ses enfants. Irène (son amie, ou sa blonde, ou sa compagne ou sa conjointe, selon les perceptions) pince les lèvres et fronce les sourcils. Elle est la seule qui soit surprise.

Une mauvaise nouvelle attend néanmoins l’écrivaine. Elle se retrouve liquidatrice de la succession.
« Mais mon roman! Je n’ai pas le temps! »

Voilà Clarisse coincée entre deux devoirs, entre son père et son éditeur.

les adieux

Les Adieux
Résumé
Maurice, le père chéri est décédé après avoir contracté la C difficile à l’hôpital. Yves soutient Clarisse de son mieux, mais il ne peut lutter contre cet immense chagrin.

Épisode
Les enfants ont pris en charge l’hommage à leur père. Pas question de déléguer cette tâche à Irène; à ce sujet, ils ont été polis, mais fermes. Irène avait le dessus à l’hôpital et contrôlait leurs visites, mais sa suprématie est terminée!

La présence de cette femme dans la vie de leur père était récente, elle ne vivait pas avec lui, les enfants n’ont pas eu l’occasion de la connaître et de l’apprécier. À leurs yeux, elle ne fait pas partie de la famille et ils sont prêts à l’éjecter. Maurice serait déçu… Irène s’accroche et se présente avec ses filles aux funérailles. Impossible de l’évincer!

« Quelle cérémonie! songe Clarisse, quelques jours plus tard. Tout ce monde! De toutes les époques de la vie de mon père! »

Maurice avait connu un premier mariage sans enfant : c’était le règne de Natasha. Vinrent ensuite Cécile et leurs trois enfants. Suite à son veuvage, il était resté seul. Récemment, il avait fait place à Irène et à ses propres filles. Toutes ces personnes étaient présentes.

D’anciens collègues de travail se sont également présentés à l’ultime rendez-vous et ont dévoilé à l’assistance les prouesses de Maurice. Lui, si humble, n’avait jamais laissé entrevoir à ses proches, le rôle important qu’il avait joué auprès des institutions québécoises. Clarisse a jeté un regard nouveau sur le parcours professionnel de son père : une révélation pour elle… Elle est à la fois attristée de découvrir cette richesse si tardivement, et fière d’être la fille d’un tel pionnier.

Toutes les personnes présentes à la cérémonie se réjouissaient d’avoir connu Maurice. Il était remarquable, disaient les uns, exceptionnel, disaient les autres. Tous s’entendaient à le décrire comme un homme heureux et aimant. Ceux qui ont fréquenté Maurice ont souligné sa curiosité, sa culture et sa mémoire phénoménale.

« Je me suis laissé envahir par l’écriture », constate-t-elle avec regret. Elle a négligé ce lien qui, à une certaine époque, fut si vital pour elle. Malgré son immense tristesse, une question la hante : l’âme de Maurice vit-elle encore?

Elle se rend compte qu’elle est en train de plonger dans la même quête que son Laurent : l’après-vie. Comme lui, elle souffre du départ précipité d’un proche. Elle cherche des réponses et trouve finalement le site internet de l’INREES (1) où elle découvre les écrits de Stéphane Allix (2) . Elle commence la lecture de son dernier livre; il est évident que l’auteur croit en une survie de la conscience. Soulagée, Clarisse pense à l’avenir…

«Dorénavant, je vais soigner mes relations avec mes proches surtout avec mes hommes »

______________________________________________
(i) L’institut de recherche sur les expériences extraordinaires.
http://www.inress.com

(2) Allix, Stéphane,Le test, Albin Michel,2015