/

                                   Le tapis

Il est très utile aux québécois qui, souvent, « s’enfargent dans fleurs du tapis ».

Ce dernier sert aussi à cacher… « mettre sous le tapis ».

D’autres ont les « hormones dans le tapis ».

Pour aller rapidement, « on écrase la pédale de l’automobile dans le tapis ».

On peut aussi « glisser » i.e. perdre pied sur les petits tapis, surtout ceux en soie

Autrefois, les femmes « battaient les tapis », aujourd’hui elles passent l’aspirateur.

Certaines compagnies se vantent de laver les tapis pour un prix raisonnable.

Lors des « veillées » québécoises du Jour de l’An, on « roulait » les tapis pour danser

Que faire sans les petits et les grands tapis?