Les prothèses

Les miennes sont auditives (uniquement!).

Je connais une dizaine de personnes de mon âge qui en portent et qui s’en trouvent heureuses. Je rêvais donc d’une nouvelle vie avec un son de télévision plus bas et (enfin!) l’audition d’individus qui portent des masques.

Hélas, ma réalité est autre. Retrouver subitement ce qu’on a perdu graduellement au fil des décennies se révèle pour moi un choc douloureux.

J’entends tout : le bruit des aiguilles qui se promènent sur mon horloge, le bruit de la bouilloire électrique, le bruit du crayon sur le papier, le bruit de mes pas sur le plancher,

en résumé, des sons que je n’avais pas entendus depuis des années…

Un traumatisme!

Il me faut trouver une nouvelle façon d’utiliser mon téléphone.

Pour le moment, je regrette cette folle dépense (Madame, vous avez choisi la Cadillac, des modèles). Ouais!

Il paraît que je suis dans une phase d’adaptation à mes chères prothèses./