en 2018

La libération de la parole, le pouvoir des femmes, on en parle beaucoup, on en parle partout et pourtant…

Je suis au volant, arrêtée à l’intersection d’une grande artère de la métropole et j’observe…

Je vois un homme grand, mince qui traverse la rue. Il balance un petit sac au bout d’un de ses longs bras.

« Est-il seul? »

Je me pose la question jusqu’au moment où je vois, un peu derrière lui, une femme blonde au visage crispé, tenant dans ses bras un bébé d’environ 10 mois. Elle, et une fillette également blonde, tentent de rejoindre le grand gaillard qui regarde droit devant lui et qui avance à longues enjambées. Une autre petite fille, blonde elle aussi, essaie de suivre l’homme; elle se retourne soudainement vers sa mère et hésite : suivre son père si allègre ou sa mère si lourdement chargée. Quel dilemme! À trois ans, devoir choisir entre le pouvoir ou la sécurité…

Cette femme qui vit en 2018 a passé à côté de son époque…

L’observatrice que je suis, continue de se poser des questions…

 

Une réflexion sur “en 2018

  1. Heureusement, je vois souvent ces dernières années, de jeunes papas derrière la poussette ou qui ralentissent le pas pour l’accorder à celui de la petite accrochée à leur main. Les mentalités changent, doucement, mais l’égocentrisme n’est pas près de disparaitre, malheureusement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.