Drôle de société!

Je vis dans une société moderne et démocratique.

Voici ce que j’ai trouvé récemment à la lecture du quotidien La Presse : des associations, des fondations, des regroupements, des ordres, des corporations, des instituts, des cercles, des ligues, des organisations, des centres, des représentants (de l’enseignement, de l’enseignement à domicile, des soins infirmiers, des super-infirmières, etc.).

J’ai poursuivi mes lectures : des sociétés, des chambres, des observatoires, des conseils, des secrétariats m’apparaissent,  sans parler des nombreuses commissions.

Les comités sont innombrables : comités consultatifs, comités exécutifs, comités à l’éthique, comités paritaires, comités ad hoc et sous-comités de tout acabit.

Les endroits d’expression, forum, congrès, colloques, festivals foisonnent, sans oublier les réseaux sociaux. Et les championnats?

Sans compter les partis politiques et les divers gouvernements.

Il y a des lieux d’inclusion pour beaucoup de personnes, MAIS,

il y a aussi des formulaires, des comptes rendus, des rapports, des permis; beaucoup de strates bureaucratiques à franchir pour obtenir… ou parvenir à…

Devant cet écheveau d’instances, je suis perplexe.

Drôle de société!

 

N.B. Ces appellations possèdent chacune un logo. Le suivant remporte la palme du logo le plus mystérieux et difficilement déchiffrable : FECHIMM, Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du grand Montréal.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.