Les tableaux

Les tableaux nous rappellent les grands maîtres. J’ai appris lors d’une conférence que les  vieux peintres conservaient leur passion malgré les problèmes de l’âge très mûr : cécité, rhumatismes, incapacité de marcher. Ils se faisaient aider de toute sorte de façons, mais ils ne cessaient pas de peindre : l’un se faisait porter, l’autre faisait allonger son pinceau grâce à un long morceau de bois, un autre portait des lunettes avec des verres très épais.

Je peins aussi, mes murs en témoignent. J’ai le même plaisir, mais pas la même passion. Je suis peintre à temps partiel.

J’ai aussi des souvenirs sur toile : ils me réchauffent le cœur. Choisir leur encadrement a été un plaisir. Je les conserve précieusement…

Je n’ai pas de notoriété. Cette dernière est le propre des grands peintres et de ceux qui nous laissent peu d’œuvres (ex. le peintre Vermer).

Je n’ai pas de grandes aspirations dans le domaine de la peinture artistique .

Une réflexion sur “Les tableaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.