Changement

Tout change
Les personnes modifient leur façon de voir les choses en prenant de l’âge.
La météo, avec ses prédictions changeantes en cours de journée.
Les habitudes, en temps de pandémie.
Les statuts maritaux : séparations, divorces.
Les amitiés, avec ses temps forts et ses temps faibles.
Les adresses, avec les déménagements.

Les numéros de téléphone demeurent, malgré tout, relativement stables.

Encore mon chat

Encore mon chat

J’ai souvent parlé des défauts de mon chat, aujourd’hui, je le trouve intelligent.
On dirait qu’il a lu un de nos humoristes qui disait qu’on célèbre la Fête du travail en ne travaillant pas.
Il honore la Fête du travail : il ne fait rien.
Il ne se promène pas dans l’appartement.
Il ne quémande aucune caresse.
Il ne mange pas.
Il ne fait rien.
Installé sous mon lit, il dort.

Il ne fait rien.

le processus décisionnel

Le processus décisionnel

Après des jours d’observation, je constate que mon chat est lent.
Sa capacité de prendre des décisions relève de la petite vitesse.

Le matin, il hésite à sortir sur la véranda, oui…non…oui…non…
Il se demande s’il préfère se faire flatter ou se nourrir.
Il se questionne : doit-il réveiller sa mère adoptive? Il saute sur le lit, redescend, revient…
Aime-t-il encore le saumon ? Il hésite, renifle, s’approche, recule, avance, goûte…

Ce va-et-vient constant me laisse songeuse sur sa normalité …

Les voleurs

Les voleurs

À ma campagne, je n’ai pas peur des voleurs,
mais j’ai peur des microbes.
Pour me protéger du virus,
Je me suis isolée :
pas de visiteurs, pas de sorties.
J’ai trouvé le temps long, trop long,
malgré le beau paysage.

La canicule m’a désarmée.
J’ai dû m’enfermer…
Quel été!

Pas une période de rêve.
Même pour une retraitée.
La télévision m’a sauvée: mes artistes préférés…
Sans eux, sans mon chat,
Je serais désespérée.

Quel été!

,

les choix

Les choix

Au point de départ, on ne mesure pas les conséquences de ses choix.

Si on se sépare d’une personne aimée, on ne prévoit pas la solitude éventuelle.
Si on refuse de participer à un sport, on ne sait pas que l’offre passera au voisin, d’autres s’amuseront.
Si on se cantonne dans un passe-temps solitaire, les rencontres intéressantes n’auront pas lieu.
Si on veut vivre à la campagne, on ne mesure pas les nouvelles distances ni les changements de style de vie.
Si on choisit de ne pas appeler ses amis, on risque d’être oublié.
Si on adopte un animal de compagnie, on ne sait pas quels en seront les frais.
Si on prête sa voiture, on ne sait pas toujours quand elle reviendra…
Si on accepte de vieillir, l’on ne prévoit les divers handicaps associés
etc., etc., etc.,

Traumatisme de chat

Traumatisme de chat

BOUM, BOUM, BOUM, BOUM…BOUM, BOUM…
Un feux d’artifice se déroule à deux maisons de mon chalet.
Mon chat s’inquiète, se cache, espérant échapper au vacarme. Il se terre sous un lit.
Le feux d’artifice s’éternise : 45 longues minutes. Le chat continue d’être apeuré…

Le lendemain, il se comporte normalement : il saute dans mon lit vers sept heures pour me réveiller et se faire flatter, puis il renifle partout selon son habitude.

Les chats n’ont pas le même cerveau que nous : ils ont peu de mémoire.
Ils ont de la chance.

La communication

La communication

La communication.
Nous avons de très beaux modèles : Dr Arruda, François Legault. Geneviève Guilbeaut, Danielle McCann. Ils méritent un très haut score. Ils nous présentent des graphiques, des statistiques, des recommandations, etc…

Mais le message? pas toujours clair, pas toujours cohérent, pas toujours logique.

Le déconfinement, entre autres, m’apparaît plutôt confus. Ses multiples règles changent de jour en jour, de semaine en semaine.

Mais le tout est merveilleusement présenté par des communicateurs hors pair.

Il est où le bonheur

Il est où le bonheur?

Christophe Maé a signé cette chanson en 2016.
Le bonheur il est où?

Je ne cesse de me le demander. Depuis le début de la pandémie, je le cherche partout.

Est-il dans le cou de mon matou?
Ah… la fourrure de son cou.
Est-ce là le bonheur?

Il est où le bonheur?
certainement pas
dans le nutella,
ni dans l’omelette sans saveur,
ni la soupe sans odeur,
ni dans la marche avec labeur.

Il est où le bonheur?

Le bonheur se déplace,
il viendra peut-être demain…

J’en ai marre

J’en ai marre J’en ai marre

de la covid,
de « ça va bien aller »
des aînés,
des CHSLD,
des « restez à la maison »

J’EN AI MARRE
Je suis comme un ours en cage,
J’ai besoin d’horizon autre que ma rue.

J’EN AI MARRE
Ma santé émotionnelle se fissure,
après 40 jours de confinements, de gants, d’essuyages, de paranoïa,

J’EN AI MARRE, MARRE, MARRE.

La répétition

Ayant été confinée à la maison pendant plusieurs semaines et y ayant vécu seule, j’ai connu la répétition.

Nul besoin de consulter des feuilles de thé, ni des boules de cristal.
Mêmes gestes, mêmes mimiques, mêmes pensées.
C’est ce qu’engendre la routine. D’une journée à l’autre, c’est la répétition.
Cela ressemble à un carrousel d’activités qui ne s’arrête jamais.

Des routines sont indispensables à l’entretien ou à la guérison du corps.
Elles servent aux soins du chat et de la maison…

Certaines (peu) sont agréables : lorsque je suis assise, mon chat me sollicite avec ces deux pattes de devant (il veut de la nourriture ou des caresses).
D’autres (beaucoup) sont extrêmement ennuyeuses : laver la vaisselle et frotter les chaudrons.
On n’y échappe pas.

Tout à coup, un imprévu vient briser les répétitions.