Version Wikipedia améliorée, prise 2

Encore Leonard Cohen.

J’ai récemment lu une biographie de 545 pages sur lui alors je partage avec vous.

Avant de devenir auteur-compositeur-interprète, père de famille, puis moine bouddhiste (1987-1992), Leonard Cohen a vécu, entre 20 et 30 ans, une décennie tumultueuse. Ce fut la période de tous les excès.

Wikipédia reste discret sur l’utilisation des drogues de Cohen: amphétamine (speed), Mandrax pour se calmer, cocaïne,  LSD, et ce, de façon régulière. Il se trouvait trop « lent » à produire, le travail d’écriture (prose, poèmes ou musique) restera lent et ardu toute sa vie. Pendant cette période, Cohen manifestait également une dépendance au sexe.

C’était un hippy avant l’heure, il a vécu à Hydra (petite île grecque) à Londres, à New York et au Tennessee. Au fil de ses nombreux voyages, il cherchait le lieu où se rassemblaient les écrivains, les artistes et les poètes. Il buvait et discutait avec eux jusque tard dans la nuit. Ils étaient sa famille, disait-il.

Au cours de ces années, il a essayé de vivre de son écriture. Sa poésie, qualifiée de lyrique, est très appréciée dans les milieux littéraires. Let us Compare Mythologies est le titre du plus connu de ces recueils. Cohen s’est cru le plus grand poète canadien. Son mentor était Irving Layton, poète reconnu.

Malgré ce succès. Cohen se lance dans l’écriture de romans. Le premier, The Favorite Game, est mal reçu dans son monde familial dont il s’est inspiré. Cette histoire est mieux reçue par le public littéraire de l’époque. Le deuxième roman, Beautiful Losers, rédigé à Londres, sous l’influence du speed, coule à pic. Ce texte a une veine pornographique qui fait hésiter son éditeur et scandalise le public.

Ses amours avec Marianne à Hydra, dans la petite maison sans eau courante et sans électricité de Leonard, sont connues.  Le public sait moins qu’au cours de son dernier séjour, il est hospitalisé à la suite à ses excès de drogues; il sort de l’hôpital d’Hydra au bout de sept jours et garde le lit pendant plusieurs semaines. Marianne le soigne.

Leonard Cohen est un homme qui travaille beaucoup. C’est un être mélancolique, tourmenté et très complexe. L’ensemble de sa vie en témoigne.

À mes yeux, la vie tumultueuse de l’homme n’enlève pas la valeur de l’oeuvre musicale de cet artiste.

 

Une réflexion sur “Version Wikipedia améliorée, prise 2

  1. Grand merci pour ces résumés! Je savais qu’il avait eu une vie agitée avant son séjour chez les moines, mais j’apprécie le détail. Et je suis parfaitement d’accord avec toi, cela ne diminue en rien son mérite,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.