Loin des villes

Les Racines et les Ailes m’ont fait visiter quelques villages de la Haute Provence : minuscules et haut perchés. Quelques personnes se consacrent à restaurer un château ou une église. Ces ruines datent du moyen âge, de la renaissance ou plus récemment (!) du XVIIe siècle. Tous les résidents y participent. Les Français ont le sens de la conservation du patrimoine.

Accroché au mont Ventoux, un village revit grâce à quelques irréductibles qui ne lésinent ni sur leur temps, ni sur leur énergie. Dans ces petits villages, des miracles : une librairie, un brasseur qui pratique son métier, une grande place vers laquelle convergent des rues particulièrement étroites.

Comment se déroule le quotidien dans un hameau de ce genre? J’imagine une vie simple, rythmée par la nature : le soleil et le vent.

Au fond, c’est comme ma vie à la campagne sans tous les équipements électroménagers modernes. Je fais la lessive si le soleil le permet, je vis dehors si le vent ne souffle pas trop fort, mais je n’habite pas, pendant la saison froide, la pierre humide.

Je préfère, somme toute, le confort minimal de mon petit chalet à celui, patrimonial, de la Haute-Provence.

 

Une réflexion sur “Loin des villes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.