Être accro

J’ai beau lui parler, essayer de le raisonner, rien n’y fait. Il réclame sa dose, son « fix ».

 

Il s’agit de mon œil gauche, pauvre multi-handicapé. Il me réclame des larmes artificielles plusieurs fois par jour. C’est le prix à payer pour que lui soit confortable et que ses problèmes ne s’aggravent pas. Pauvre de moi, esclave de cet œil maudit!

Pourtant j’en ai besoin, il m’aide parfois à voir même si son regard est plus ou moins flou selon l’heure et mes bons soins.

Voilà que l’osmose a joué son rôle insidieux, l’œil droit commence à me réclamer des larmes artificielles.

Je suis doublement esclave…

 

Si j’étais accro à d’autres substances, ce serait moins bon pour ma santé. Je n’ai pas à me plaindre.

3 réflexions sur “Être accro

  1. Pauvre oeil… certes, tu as besoin de lui… mais lui aussi, il a besoin de toi. Et là, on apprend qu’on n’est pas son corps. Si on n’était que son corps, il n’aurait pas besoin de nous. Et là, se révèle l’âme humaine, dont le corps a besoin, ce corps sans lequel l’âme n’existerait pas!

  2. Solution facile et efficace, mais légèrement dispendieuse, s’appelle I-DROP PUR ou I-DROP PUR GEL, durée plu long, disponible seulement chez les opticiens, dit tout sur le prix…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.