Braver l’interdit

Je viens de franchir ce cap, je me suis acheté des pantoufles rouge vif.

Ma mère m’a toujours fait remarquer que les souliers rouges n’étaient pas pratiques. Tout au long de ma vie, je me suis chaussée de noir et de brun. Récemment j’ai ajouté du bleu marine à mes pieds.

Comme toutes les femmes de sa génération, elle m’a enseigné l’art de me vêtir de façon « assortie », i.e. avec des couleurs identiques ou de bonne association.

Je viens donc de franchir un double interdit en m’achetant des pantoufles rouges qui ne sont pas pratiques et m’assurent des tenues « déassorties ».

Il était temps, compte tenu de mon âge, de m’affranchir des diktats de mon enfance. Braver l’interdit sur les vêtements, c’était mon dernier bastion.

Je suis excitée, quelle victoire!

 

N.B. mon fils aîné, à qui j’ai raconté mon aventure, me dit que je suis maintenant à la mode : vêtements et accessoires sont « désassortis »,

4 réflexions sur “Braver l’interdit

  1. Diane, was just kidding about pompière, for pompous you are not, as far as I know, save maybe on the ceremonious side, or maybe grandiloquent or portentous, as to wearing red footwear, sort of fetishiy superstitious in secret, at least until your blog declaration.
    When may we expect to see or hear of the red outdoor shoe, or better still red rubber boots, à la firelady, to which ye might aspire…?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.