L’inactivité tue

Titre d’un article publié dans La Presse du 18 juillet 2012 où l’auteur cite, à ce sujet, une étude rapportée dans Le Lancet. Si l’inactivité tue, j’habite une société particulièrement meurtrière. Elle s’ingénie depuis plusieurs années à m’éviter tout effort musculaire. L’ironie veut même qu’à mon centre dit « sportif », les portes s’ouvrent d’elles-mêmes.

Mon pouce et mon index sont en excellente santé, car ils bougent beaucoup. À la maison, ils activent les appareils de cuisson, les électroménagers, le réveil, l’éclairage, le climatiseur et le système de sécurité. Ai-je mentionné l’ordinateur, le téléphone, le système de son et le téléviseur? Comme consolation, il reste un peu de travail pour mon poignet : dévisser les bouteilles, contrôler l’eau des robinets, et ouvrir les portes. Les tiroirs, les portes d’armoires et le frigo exigent néanmoins le travail de l’ensemble du bras!

Pour m’inciter à la sédentarité, ma nouvelle voiture remporte la palme. Non contente de mettre l’ouvre-porte, le démarreur à distance, les vitres, les coffres, au bout de mes doigts, elle m’offre la possibilité de gérer la musique à partir de touches sises sur mon volant, m’évitant de tendre le bras droit pour rejoindre les commandes. Cette dernière attention m’a décontenancée…

L’informatique minimise mes déplacements. Je ne fréquente guère la poste, la banque, la librairie et autres commerces, depuis que je peux effectuer de multiples transactions en ligne.

A l’évidence, on m’économise beaucoup de temps… pour que je puisse faire de l’exercice!

8 réflexions sur “L’inactivité tue

    1. J’ai changé de voiture au printemps passé et j’ai été déconcertée par les touches du volant qui m’évitent de tendre le bras droit. Je suis toujours aussi ambivalente quand je les utilise…

  1. Beaucoup d’humour dans ce texte et une pointe d’ironie quant on sait que, pour le lire, il faut être en train de tapoter sur un clavier….ou, mieux encore, faire paresseusement glisser son doigt sur la surface d’un écran tactile…

    1. Et pourtant la publicité qui vante les mérites de l’exercice physique devient de plus en plus envahissante.
      Je m’amuse à penser à tous les efforts musculaires exigés de nos mères et de nos grand-mères par le simple entretien domestique. Leurs journées étaient trop remplies par le travail manuel pour leur laisser le temps de « faire de l’exercice ».

  2. Belle ironie! Tous ces gadgets qui nous facilitent la vie sont aussi un moyen de la gâter. Voudrais-je pour autant revenir au poêle à bois et à la laveuse à tordeur? Non je préfère tout de même aller au YMCA.

  3. Merci pour ce billet enrichissant. Pour moi aussi le pouce et l’index sont en excellente santé, mais aussi la main et le bras, en les exerçant fréquemment pour prendre un bon verre de vin à la santé de tous ceux comme vous qui nous inspire; l’inspiration de leur parole imaginative, leur intellectualisme informatif, leur professionnalisme, et leur créativité. Et aussitôt que j’arrive à terminer l’exercice de sortir de mon lit, ainsi que le pouce et l’index, je me préparerai pour la fin de la journée, à reprendre l’exercice de la main et du bras.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.