Les héritiers

Que faire?
RÉSUMÉ DES FAITS RÉCENTS
Maurice a tout légué à ses enfants. Son patrimoine se résume à la maison de campagne, considérée jusqu’à ce jour, comme la maison familiale. Irène, nouvelle arrivée dans la vie de Maurice, exige d’y séjourner à sa guise.

ÉPISODE

Yves doit reprendre son travail, au loin. Les au revoir de la romancière et de l’entraineur ont été épiques. Clarisse avait beaucoup aimé la présence de cet homme et redoute la solitude…

Après le départ de son amoureux, la liquidatrice se remet à l’œuvre.
Aucune nouvelle d’Irène. Clarisse présume qu’elle maintient sa demande. L’écrivaine se résout à convoquer son frère et ses deux sœurs.

La fratrie s’amène à la date convenue et prend connaissance des prétentions d’Irène. La nouvelle déclenche un tollé. Les commentaires fusent, tout le monde parle en même temps.

« Ça alors ! »
« Elle est dingue! »
« Je ne l’ai jamais aimée »
« Il n’en est pas question! »
« Jamais! »
« Je proteste! »
« Quelle folle! »

Clarisse tolère ce déferlement émotionnel, puis prend la parole.
« Je n’aime pas notre belle-mère, moi non plus, mais nos sentiments ne sont pas ici en cause, il s’agit d’argent et de légitimité. En tant qu’héritiers, nous avons des droits, mais la succession n’a pas les moyens financiers d’aller en cour. »

« Notre père n’avait pas d’économies? » demande timidement Claude.

« A-t-il confié ses économies à un notaire véreux? » renchérit Claire.

Clarisse est surprise de la dernière question. Cette idée ne lui a jamais traversé l’esprit. Elle n’a jamais pris en compte cette éventualité. L’écrivaine, si fondamentalement honnête, est abasourdie. Elle s’abstient de répondre, croyant que les chiffres parleront d’eux-mêmes.

Sans argent, que faire? Répète-t-on autour de la table… Clarisse trouve que ces invités manquent d’imagination. C’est injuste de sa part. Elle a une longueur d’avance, elle y a réfléchi longuement. C’est donc elle qui propose :

« Nous pouvons négocier un arrangement qui nous semble plus raisonnable. »

« Ah oui, lequel? » répondent-ils, tous en chœur.

Et c’est reparti, tous s’expriment… ensemble. Clarisse tente de ramener un peu d’ordre dans la cacophonie qu’elle a suscitée… Les questions s’entremêlent : faut-il vraiment céder? Faut-il renoncer à certaines périodes? Faut-il la tolérer sur une base annuelle? Faut-il lui permettre de gagner? Les commentaires sont belliqueux…

Clarisse tente de ramener un peu d’ordre dans la cacophonie que ses propos ont suscitée. Elle ajoute :

« Je propose, que nous autorisions Irène à séjourner trois semaines dans notre maison. »

« Pas en juillet ! » dit Claude
« Pas en août ! » ajoute Claire
« Pas en septembre! » précise Julie.

« Il reste le mois de juin, conclut Clarisse, elle aura tout le loisir de revivre son séjour avec notre père ».

Les items à l’ordre du jour étaient peu nombreux, il est temps de clore la réunion. Que dire de plus?

Le mécontentement persiste, cela s’entend jusque dans la cour où chacun regagne sa voiture. En maugréant, les invités se dispersent, pas très heureux. Ils ont l’impression d’avoir été contraints par le chantage de cette femme.

Irène acceptera-t-elle le compromis?

2 réflexions sur “Les héritiers

  1. Des dialogues au-delà de l’argument de l’épisode! La controverse étoffée par les diverses réactions, des propos et des gestes! A la fin, on voit presque les héritiers se diriger vers leur voiture en maugréant! Autant d’imagination mais changement de style bienvenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.