la feuilleton de Clarisse reprend vie

Bien que son apparence soit un peu changée, David a reconnu Léa, une amie de son école secondaire. Il est séduit… Ce coup de foudre est partagé… Dès lors, la chanson et le métier de modèle n’ont plus la même importance pour lui. Cette passion toute neuve pour Léa se traduit par de grands changements dans la vie de David. Finis les petits boulots, il veut un métier : il se voit professeur d’art. Il s’est inscrit à l’Université pour suivre des cours « sérieux ». Il trouve plaisir aux exposés théoriques et met toute son énergie créatrice dans les ateliers pratiques. Ses devoirs sont réalisés avec soin!

Clarisse a su ces nouveaux développements. Elle en tient compte dans sa réflexion sur son avenir d’écrivaine, réflexion très pénible. Les questions ont tourné dans sa tête, les commentaires de ses proches aussi, elle a marché de long en large et dans tous les sens… Remise en question complète

Elle se rend à l’évidence que sa conception du roman est bancale.

« Calquer mon écriture sur la vie d’un personnage vivant est une entreprise vouée à l’échec. Mes héros évoluent trop lentement pour que je puisse raconter leur histoire de vie. »

Des amis écrivains l’avaient prévenue que le deuxième roman est plus difficile à réaliser. Elle y a mis tout son cœur et tout son espoir, mais,

« non seulement je n‘ai pas pris le bon chemin, mais de plus, beaucoup d’obstacles et de distractions se sont dressés sur ma route. En somme, pour un ensemble de raisons, je n’y arrive pas. Ce n’est plus la peine d’essayer. »
Une image traverse sa conscience…

« Ciel, l’éditeur! dois-je le prévenir maintenant? »

Clarisse n’est pas sans savoir que les activités prévente débutent bien avant la publication. Cette seule pensée déclenche une migraine. Pénible discussion en perspective…

Elle se résigne à prendre rendez-vous.

« Monsieur le directeur vous recevra mercredi prochain à 10 heures. »

Une réflexion sur “la feuilleton de Clarisse reprend vie

  1. Chère Clarisse, ai-je le goût de lui dire, ne te décourage pas! On ne sait jamais ce qui peut advenir à David ou à Léa, les mésaventures sont si vite arrivées! Et puis, tu peux toujours demander à ton auteure, elle ne manque pas d’imagination. J’ai tout de même hâte de voir la réaction de ton éditeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.