Clarisse se déclare…

Bureau de l’éditeur.
Elle a pris un mouchoir pour se donner contenance; elle le tord sans relâche. Elle a tout à coup très chaud…
Trémolos dans la voix, elle s’explique. Elle débute poliment, comme il se doit.

« Monsieur le directeur, je suis sensible à la confiance que vous m’avez témoignée au fil des ans. Je dois néanmoins vous faire part d’une décision que j’ai prise après une longue réflexion: il n’y aura pas de deuxième roman. »

Figée, elle attend une réponse.

Son interlocuteur lève ses épais sourcils. Il ne peut cacher sa surprise. Il tourne et retourne sans cesse sa plume, replace les objets sur son bureau et finalement la regarde.

« C’est la première fois qu’un écrivain me fait une telle déclaration. Je ne sais quoi penser. Qu’allez-vous faire? »

Clarisse rassemble son courage et répond.

« Je vais écrire des nouvelles et les réunir sous forme de recueil. D’autres l’ont fait avant moi. »

Encore sous le choc, le grand chef de la Maison AZT recommence son manège : sourcils, plume, objets sur son bureau… Finalement :

« Eh bien, bonne chance! »

Troublée, mais soulagée, Clarisse se retrouve à la rue. Éberluée, elle pense:

« Je suis à la rue. C’est bien ce que je ressens, je suis à la rue…
Je n’ai plus rien, mais je me sens mieux. »

Elle a porté un coup fatal et officiel à ce travail qui l’a tenu en haleine pendant un an, mais, curieusement, elle est soulagée. Elle s’est défaite d’un poids qui pesait lourdement sur ses épaules. Un peu plus et elle danserait sur le béton!

De retour chez elle, elle retrouve son sang froid et se demande qui elle doit prévenir. Yves c’est certain, puis David et éventuellement son frère et ses sœurs. Et puis…et puis…et puis… Elle cherche mais ne trouve personne d’autre. Clarisse prend encore une fois conscience de la solitude de son métier.

« Je ne connais pas mon public. » Puis se ravisant, « si j’en ai un! »

Une réflexion sur “Clarisse se déclare…

  1. Eh bien, de nouvelles aventures se préparent pour Clarisse! Cela s’est finalement bien passé chez l’éditeur: j’aime bien ces détails de gestes et mimiques avec du dialogue qui amènent à visualiser la scène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.